Masque Orofluido Amazonia Revlon 250 ML

Shopping Satisfaction
19,00 €
(-48,16%) 9,85 €
EN STOCK Chez Vous en 24/48h
Ajouter au Panier
RÉPARATION INTENSE, RECONSTRUCTION ET CORPS. 

Ce masque enrichi en kératine pénètre profondément dans les cheveux afin de réparer les dommages structurels et de renforcer la fibre capillaire de l'intérieur.

La forêt amazonienne est l'une des plus grandes ressources naturelles du monde : aucun autre écosystème ne dispose d’une biodiversité aussi riche. S'appuyant sur la sagesse séculaire des peuples indigènes de la région amazonienne, Orofluido Amazonia a cherché des plantes luxuriantes et des fruits qui ont été utilisés depuis des siècles.

Les formules de l'Amazonie contiennent un puissant mélange d'ingrédients qui aide à reconstituer les cheveux endommagés de l'intérieur, en laissant les cheveux plus doux, nourris et pleins de vitalité.

Orofluido mélange des ingrédients sacrés de la région amazonienne pour permettre à leur puissance et à leur vitalité d'imprégner les cheveux, de les laisser brillants, réparés avec un corps naturel incroyable.

Conseil d'Application :
  • Après avoir rincer votre shampoing,
  • Répartir le Masque Orofluido Amazonia sur cheveux humides
  • Laissez poser 3 à 5 minutes.
  • Rincez abondamment.
Masque Orofluido Amazonia Revlon 250 ML
Avis clients
Shopping Satisfaction
 5/5
Pas encore testé mais au visuel la texture me semble bien et l'odeur est très agréable.
Oceane F.
Shopping Satisfaction
 5/5
Très bien.
ISABELLE G.
Shopping Satisfaction
 5/5
Très bon produit.
Nathalie M.
Shopping Satisfaction
 5/5
Ok et conforme.
Valerie C.
Shopping Satisfaction
 5/5
5.
Alexandra A.
Shopping Satisfaction
 5/5
J'adore ce masque.
Sandra L.
Shopping Satisfaction
 5/5
Top.
Isabelle C.
Shopping Satisfaction
 4/5
Bon soin rend les cheveux doux et brillant.
Ophélie B.
Shopping Satisfaction
 4/5
Odeur un peu forte comme le schampoing de la même gamme. Utilisé une seule fois. Je verrai à l'usage...
Noémie T.
Shopping Satisfaction
 5/5
Jadore cette marque.. rien à dire.
Caroline B.